Visite du Nouvelliste

Le 19 décembre dernier, nous avons visité le Nouvelliste. C’est le rédacteur en chef, Monsieur Vincent Fragnière, qui nous a reçus dans les locaux du journal. Le but de cette rencontre était de découvrir le métier de journaliste de la presse écrite. Nous avons donc posé des questions à Monsieur Fragnière.

Ce dernier a présenté son journal en précisant qu’il existait depuis plus de cent ans et que ce quotidien a principalement pour but de traiter les informations liées au Valais, dans différents domaines tels que le sport, la culture, la société…

Selon Monsieur Fragnière, pour être journaliste, il faut être curieux et aimer connaître ce qui se passe autour de soi. Il est également important d’apprécier écrire des textes, faire de la rédaction et beaucoup de relecture. Un bon journaliste se doit d’être créatif et d’avoir des idées. La passion pour un domaine en particulier est un bon moteur pour démarrer dans le milieu.

Le rédacteur en chef souligne justement que : « quand tu aimes le travail que tu fais, tu n’as pas trop l’impression de travailler ! ». Selon lui, la base pour le choix d’un métier c’est d’être bien dans ce que tu fais. Il rajoute également que le travail de journaliste a pour but d’informer les gens et de les aider à mieux comprendre ce qui se passe autour d’eux. Ce métier est également intéressant car il permet de rencontrer et d’interviewer différentes personnalités provenant de différents milieux comme Soprano, Daniel Yule… Vincent Fragnière mentionne également que pour devenir journaliste, il faut généralement passer par l’université.

Il y a une cinquantaine de journalistes qui œuvrent pour le journal. Certains s’occupent plutôt de travailler avec les photos, certains gèrent les vidéos et d’autres la mise en page. C’est un métier qui est très varié et qui a un horaire de travail très flexible. Toutefois, la plupart des journalistes travaillent en journée et parfois le week-end. Pour créer un article, le journaliste doit aller chercher des informations et doit être capable de les cibler, de les vérifier et de les trier et ainsi de faire ressortir celles qui sont susceptibles d’intéresser les lecteurs. Pour ce faire, de nombreuses sources d’informations sont utilisées (ex. internet, autres médias…) Ce travail nécessite beaucoup de collaboration. Pour créer un article, il faut environ six à sept métiers.

Le journal est publié sur papier et au travers des applications numériques. Ces dernières se développent de plus en plus et, selon Vincent Fragnière, le journal papier n’est pas certain d’être encore présent dans cinquante ans. Toutefois, le Nouvelliste ne semble pas voué à disparaître, mais il va devoir évoluer.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image